Intervenants 8 octobre 2022 Laisser sa trace, art rupestre, art brut

 

AUDREN

Artiste multi-casquettes, Audren a publié une quarantaine de romans (couronnés de tout autant de prix littéraires et traduits dans une dizaine de langues), mais aussi du théâtre et de la poésie.

Lire la suite

Elle est également chanteuse, à l’origine de plusieurs albums et singles Pop et Soul, ainsi que de quelques chansons pour le cinéma, la télévision et les jeux vidéo. Elle a suivi une formation de scénariste à la Fémis, réalise des courts métrages et travaille sur l’adaptation de ses romans à l’écran. Sur la liste de ses allergies, on trouve la vie terne, l’uniformisation, la renonciation, et toutes les formes d’impératifs, commerciaux et idéologiques, étouffant l’imaginaire
 

Cécile CUNIN

Cécile CUNIN

« Cécile Cunin prépare une thèse en histoire de l’art à l’Université Rennes 2 portant sur les artefacts issus du milieu asilaire de la première moitié du XXe siècle au prisme des études de genre. Elle a soutenu en 2021 un mémoire de master intitulé « Des créatrices d’art brut et des “objets à charge”. Jeanne Tripier, Laure Pigeon et Judith Scott, entre essentialisation et émancipation ». Elle est par ailleurs médiatrice culturelle et anime des ateliers plastiques et d’histoire de l’art, notamment au sein de structures de santé. »

Samir FELLAK

Psychologue clinicien, Psychanalyste, Adhèrent de la Société Psychanalytique de Paris, Membre de l’Institut de Psychothérapie de Varsovie, Membre de L’International Psychanalytique Association.

 

Christian GAILLARD

Christian GAILLARD

Docteur en psychologie (Sorbonne-Paris VII et EPHE), psychanalyste membre didacticien et ancien président de la Société Française de Psychologie Analytique, ancien président de l’International Association for Analytical Psychology, professeur et directeur de recherches à l’Institut de l’Environnement, Paris, de 1971 à 1977, puis professeur à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-arts de Paris jusqu’en 2007, chargé de cours dans de nombreuses universités et à l’Institut Jung de Paris

Lire la suite

  Il a créé et dirigé les Cahiers de Psychologie de l’Art et de la Culture, a été longtemps co-rédacteur en chef des Cahiers Jungiens de Psychanalyse et est maintenant membre des équipes éditoriales du Journal of Analytical Psychology (Londres/New York), de Anima (Florence), du Jung Journal. Culture and Psyche (San Francisco) et de la Rivista di Psicologia Analitica (Rome). Il a été conseiller scientifique pour le Dictionnaire international de la Psychanalyse, A. de Mijolla éd., Paris, Calmann-Lévy, 2002. Il a publié de nombreux travaux dans ces revues et dans d’autres livres collectifs, ainsi, notamment, que Le Musée imaginaire de Carl Gustav Jung, Paris, Stock, 1998 (ce livre est traduit en italien), Les Evidences du corps et la vie symbolique, Paris, ENSBA, 2000, Donne in mutazione. Saggi di psicoanalisi dell’arte, Bergamo, Moretti e Vitali, 2000, « La psychanalyse jungienne » in Psychanalyses, psychothérapies : les principales approches, M. Elkaïm éd., Paris, Seuil, 2003, « The Arts », in The Handbook of Jungian Psychology, R. Papadopoulos ed., London and New York, Routledge, 2006 (ce livre est traduit en italien), L’Inconscient créateur. A propos du Libro dei sogni de Federico Fellini, avec Lella Ravasi Bellochio, Bergamo, Moretti e Vitali, 2009 (ce livre est aussi publié en italien), Jung aux Presses Universitaires de France, 7ème édition 2017 (ce livre est publié en neuf langues), The Soul of art. Analysis and creation, Texas AM University Press, 2017. L’art nous précède. De Lascaux à Anselm Kiefer. Baghera éd., Saint-Ouen, 2021. L’arte ci precede. Da Lascaux a Anselm Kiefer. Moretti e Vitali, Bergamo, 2021.

Christian Gaillard is a doctor of psychology (Sorbonne-Paris VII and EPHE), training analyst, supervisor and former president of the French Society of Analytical Psychology, former president of the International Association for Analytical Psychology, professor and director of research at the Institut de l’Environnement, Paris, then professor at the Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts (National Academy of Fine Arts) in Paris till 2007, lecturer at several universities and at the Institut C. G. Jung in Paris. He founded and directed the Cahiers de Psychologie de l’Art et de la Culture, was for a long time co-chief editor of the Cahiers Jungiens de Psychanalyse, and is now member of the international editorial teams of the Journal of Analytical Psychology (London/NewYork), of Anima (Florence), of the Jung Journal. Culture and Psyche (San Francisco) and of the Rivista di Psicologia Analitica (Rom). He was scientific advisor for the 24 articles of Analytical Psychology published in the Dictionnaire International de la Psychanalyse, A. de Mijolla ed., Paris, Calmann-Lévy, 2002. He has published many essays in these journals and in other collective books, and among other works, Le Musée imaginaire de Carl Gustav Jung, Paris, Stock, 1998 (this book is translated into Italian), Les Evidences du corps et la vie symbolique, Paris, ENSBA, 2000, Donne in mutazione. Saggi di psicoanalisi dell’arte, Bergamo, Moretti e Vitali, 2000, “La Psychanalyse jungienne” in Psychanalyses, psychothérapies: les principales approches, M. Elkaim éd., Paris, Le Seuil, 2003, “The Arts” in The Handbook of Jungian Psychology, R. Papadopoulos ed., London and New York, Routledge, 2006 (this book is translated into Italian), L’Inconscient créateur. A propos du Libro dei sogni de Federico Fellini, avec Lella Ravasi Bellochio, Bergamo, Moretti e Vitali, 2009 (this book is also published in Italian), Jung at the Presses Universitaires de France, 7th edition 2017 (this book is published in nine languages), The Soul of art. Analysis and creation, Texas AM University Press, 2017. L’art nous précède. De Lascaux à Anselm Kiefer. Baghera éd., Saint-Ouen, 2021. L’arte ci precede. Da Lascaux a Anselm Kiefer. Moretti e Vitali, Bergamo, 2021.

Psychothérapeute au Centre de Psychiatrie Sociale de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales de 1969 à 1971, et au Centre médico-psycho-pédagogique de Brétigny-sur-Orge de 1971 à 1980.Membre associé de la Société Française de Psychologie Analytique, de 1974 à 1978.Psychanalyste, membre actif de cette Société et de l’Association Internationale de Psychologie Analytique depuis 1978.Membre didacticien de la Société Française de Psychologie Analytique depuis 1986.

Fonctions d’enseignement et de recherche :

« Jeune chercheur » au Fonds national suisse de la recherche scientifique, 1967-1968, 1968-1969.Assistant de recherche du Prof. Roger Bastide au Centre de Psychiatrie Sociale de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, 1969-1970, 1970-1971.Chargé de cours à l’Université de Paris VII, 1971-1974 (psychologie sociale clinique, Prof. P. Arbousse-Bastide).Professeur à l’Institut de l’Environnement, Ministère des Affaires Culturelles, de 1971 à 1973.Directeur de recherches dans cet Institut, de 1973 à 1977.Chargé de cours en psychanalyse de l’art, psychanalyse et psychologie analytique aux Université de Paris I, Paris V, Paris VII et Paris VIII, depuis 1974.Chargé d’enseignement à l’Institut C. G. Jung de Paris depuis 1986.Professeur de psychanalyse de l’art à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-arts de Paris de 1977 à 2007.Membre associé (accredited analyst) de la Faculty de l’Institut C.G.Jung de Zürich depuis 2008.Professeur invité à l’Université A&M du Texas en 2009. Membre de l’Advisory Board de The Archive for Research in Archepical Symbolism (ARAS), à New York, depuis 2015.Participation à différents jurys de diplômes et de thèses de doctorat ou d’habilitation à diriger des recherches.Nombreuses communications et conférences lors de congrès internationaux et à l’invitation d’universités au Brésil, en Inde, en Chine, au Japon, en Afrique du sud, en Russie et ailleurs en Europe.

Responsabilités institutionnelles :

Membre du Collège de direction de l’Institut de l’Environnement, Ministère de la Culture, de 1971 à 1973.Responsable du Centre de recherches en sciences humaines de l’Institut de l’Environnement, de 1973 à 1977.Membre du Conseil des enseignements de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-arts, 1978-1980.Membre du Conseil d’orientation du Centre d’information, de documentation et de rencontres de cette Ecole, 1979-1981.Expert auprès du Centre National du Livre pour les revues de psychologie et de psychanalyse de 1993 à 1998.Membre du Comité de direction et du Comité de lecture des mémoires, puis du Conseil des didacticiens de la Société Française de Psychologie Analytique (SFPA) de 1984 à 2003.Membre du Collège des didacticiens, devenu Collège des superviseurs, depuis 1984.Président de cette Société de 1994 à 1996, et de 1996 à 1998.Membre du Comité de programme, puis du Comité exécutif de l’Association Internationale de Psychologie Analytique (AIPA/IAAP) de 1986 à 2007.Vice-Président de cette Association, 1998-2001.« President-elect » de cette Association de 2001 à 2004.Président de l’AIPA/IAAP de 2004 à 2007.Membre du comité international d’éthique de l’AIPA/IAAP de 2007 à 2010.Membre du Collège puis du Conseil des didacticiens, du Conseil d’admission et du comité des litiges de la SFPA, du comité de programme pour le premier congrès européen de l’IAAP à Vilnius en 2009, « liaison officer » pour les Groupes en Développement de l’IAAP en Tunisie (de 1997 à 2010) et pour celui de Kiev en Ukraine, « advisor » pour celui de Géorgie.Membre du comité scientifique du colloque « C.G. Jung : arts, sciences, cultures. Pour une réévaluation de l’œuvre », qui a eu lieu à l’Université de Strasbourg en mai 2012.Membre du Conseil Pédagogique du Groupe d’études C. G. Jung de Paris jusqu’en 2014. Membre de l’International Advisory Board de The Archive for Research in Archetypal Symbolism, New York, depuis 2015.

Alain GIBEAULT

Philosophe, psychologue clinicien et psychanalyste, Alain Gibeault est Membre Titulaire formateur de la Société Psychanalytique de Paris et Ancien Directeur du Centre de Psychanalyse et de Psychothérapie Evelyne et Jean Kestemberg (Association de Santé mentale du XIIIème arrondissement de Paris).

Lire la suite

Il a joué un rôle important sur la scène internationale en particulier comme Ancien Président de la Fédération Européenne de Psychanalyse (FEP) et ancien Secrétaire général de l’Association Psychanalytique Internationale (API). Il est Professeur honoraire de l’Université d’Etat Lomonossov de Moscou. Il a été récemment Président de la Commission d’Enseignement de la Société Psychanalytique de Paris.
 

Image Indisponible

Anne-Marie DUBOIS

Anne-Marie Dubois est psychiatre, ancien praticien hospitalier du Centre Hospitalier Sainte Anne. Elle est secrétaire générale du Centre d‘Etude de l’Expression, association gestionnaire du centre de formation chargé de qualifier des arts-thérapeutes, ainsi que du Musée d‘Art et d‘Histoire de l’Hôpital Sainte-Anne. Elle dirige ce musée depuis 1994 et en est devenue la Responsable scientifique en 2016, lors de l’obtention de l’appellation « Musée de France ». Le Docteur Dubois est commissaire des expositions qui s’y déroulent et a publié de nombreux ouvrages sur les liens entre art et psychiatrie.

 

Armelle HOURS

Psychiatre, Psychanalyste, Membre titulaire de la SPP, membre de l’IPA, et du GLPRA (Groupe Lyonnais de psychanalyse Rhône-Alpes)
Activité clinique libérale à Lyon, et institutionnelle en région lyonnaise (protection de l’enfance, situations de maltraitance, et handicap).
Supervisions d’équipes soignantes en psychiatrie.
Co-animation de différents groupes de travail clinique au sein du GLPRA.

Piotr KRZAKOWSKI

Docteur en Psychologie Clinique, psychanalyste,  membre de la SPP et de l’Institut de Psychanalyse et de Psychothérapie de Varsovie. Il est lauréat de l’International Journal of Psychoanalysis (IJP) Awards 2020 sur l’impact du COVID 19.

Lire la suite

Anciennement chargé de cours à Paris V, il a écrit de nombreux articles et participe fréquemment aux manifestations scientifiques internationales. Il est membre du Board de l’IJP ainsi que de la rédaction de la Revue Française de Psychanalyse. Il exerce en cabinet libéral ainsi que dans une Maison de Santé Pluri professionnelle Universitaire à Montigny le Bretonneux, auprès d’enfants et adultes.https://www.mspu-montigny.fr
 

Alain MOREAU

Collectionneur d’art brut, directeur du théâtre de Villefranche et de l’espace d’arts plastiques de la ville, commissaire d’exposition d’art brut, il est à l’initiative d’expositions d’artistes proches de l’art brut comme Gaston Chaissac, Jean-Joseph Sanfourche, Philippe Dereux et Aristide Caillaud.

Lire la suite

Il défend aussi les jeunes artistes, notamment en créant à Rochefort Les Jeunes Créateurs dans la ville (30 artistes dans 30 lieux publics) et à Villefranche Vendanges, 15 jeunes artistes internationaux in situ dans le Beaujolais. Il présente à Villefranche André Masson ou encore Jean Dubuffet dans un espace d’arts plastiques dont il a facilité la mutation en musée Paul Dini. Après 40ans de direction de théâtre, la création d’un festival de musiques actuelles Les Nouvelles Voix en Beaujolais, la vice-présidence d’un Emaüs, il entend se consacrer à la défense des artistes en situation de handicap. En 2019, il crée l’association Art Brut en Compagnie pour valoriser les auteurs d’art brut. Depuis 2006, il accompagne, en particulier, son ami André Robillard.

Image Indisponible

Gérard NOIR

Psychiatre, Psychanalyste, membre de la SPP (Société Psychanalytique de Paris)

 

Régine PRAT

Régine PRAT

Psychologue-Psychanalyste, membre  de la Société Psychanalytique de Paris et analyste d’enfants, 

Lire la suite

membre du GERPEN (Groupe d’Etudes et de Recherches Psychanalytiques pour le développement de l’Enfant et du Nourrisson), formatrice à l’observation de bébé (AFFOBEB, Association des Formateurs Francophones à l’Observation de Bébé selon Esther Bick), secrétaire et formatrice   de l’AFPPEA,  (Association pour la Formation à la Psychothérapie Psychanalytique de l’Enfant et de l’Adolescent),  à côté de la pratique analytique avec des adultes,   une part importante de ma pratique est consacrée à l’analyse d’enfant et aux consultations et thérapies parent-bébé .
 

André ROBILLARD

est un sculpteur, dessinateur, musicien, créateur français d’art brut. Très célèbre pour ses fusils, André Robillard fabrique aussi des engins spatiaux et des spoutniks, des « maquettes » en bois et des animaux. Il est aussi l’auteur de très nombreux dessins, réalisés avec des crayons de couleur ou des feutres. André Robillard joue par ailleurs de l’accordéon et de l’harmonica
© Crédit Photo : Dominik Fusina

Télécharger la biographie

 

Yves Sarfati

Yves SARFATI

est psychiatre, psychanalyste, docteur en neurosciences. Ancien professeur des universités – praticien hospitalier, il est enseignant à l’European psychiatric association et à l’Association psychanalyse et psychothérapie (APEP). Il coordonne le module de formation aux psychothérapies des internes Ile-de-France et le séminaire de spécialisation des psychiatres « Formation à la pratique de la psychiatrie psychodynamique – Son articulation théorique aux neurosciences ».

Rajah SHARARA

Psychologue clinicienne, psychanalyste, Fondatrice et présidente de l’association Psyché et Art, membre adhérent de la CIPPA.

Clara SIMPSON

Comédienne, enseignante. Clara Simpson est une comédienne bilingue, d’origine irlandaise. Formée à Dublin, puis à Paris (Classe libre, Cours Florent) elle a longtemps travaillé en tant qu’artiste associée au Tnp, Villeurbanne. Aujourd’hui elle partage son temps entre les deux pays, tournant dans plusieurs spectacles de la célèbre compagnie ‘Dead Centre’. 

 

Johanna VELT

Johanna VELT

Psychiatre, Pédopsychiatre, Psychanalyste à l’Institut de Psychanalyse de Paris.

Lire la suite

Co-lauréate de l’International Journal of Psychoanalysis (IJP) Awards 2020 sur l’impact du COVID 19.Vice- Présidente Elue Europe pour l’IPSO (International Psychoanalytical Studies Organization) depuis juillet 2021.Membre de l’équipe du site web de la SPP depuis 2018.Membre de l’équipe du Podcast de l’IPA (International Psychoanalytic Association) “Talks On Psychoanalysis”, responsable de l’édition française, depuis mai 2020. https://talksonpsychoanalysis.podbean.com/Membre du comité culture de  l’IPA, depuis juillet 2021 (représentante IPSO).Membre du jury de l’IPA pour le Short Story Contest (septembre 2020). Membre du jury de l’IPA pour le Short Essay Contest (appel à propositions en cours).

 

Intervenants 26 septembre 2022 – Conférence de Germaine ACOGNY « Le corps reflet de la nature »

 

 

Germaine ACOGNY

 

 

 

 

Danseuse, Chorégraphe, Professeure enseigne dans le monde entier et devient un réel émissaire de la Danse et de la Culture Africaine, co-fondatrice avec son mari Helmut Vogt de l’école des sables depuis 1998

Lire la suite

Sénégalaise et Française, elle suit à Paris de 1962 à 1965 la formation de l’Ecole Simon Siegel (la directrice était Madame Marguerite Lamotte) dont elle est ressortie diplômée d’éducation physique et sportive et de gymnastique harmonique.

Puis elle fonde à Dakar en 1968 son premier studio de danse africaine. Influencée par l’héritage gestuel de sa grand-mère, prêtresse Yoruba, son apprentissage des danses traditionnelles africaines et des danses occidentales (classique, moderne), Germaine Acogny a mis au point sa propre technique de Danse Africaine Moderne.Elle est considérée comme « la mère de le Danse Africaine Contemporaine ».

En 1977, elle devient Directrice Artistique de Mudra Afrique jusqu’en 1982, créé par Maurice Béjart et le Président L.S. Senghor à Dakar.

En 1980, elle écrit son livre « Danse Africaine », édité en 3 langues.

Après la fermeture de Mudra Afrique, elle s’installe à Bruxelles avec la compagnie de Maurice Béjart et organise des stages internationaux de Danse Africaine qui remportent un franc succès auprès du public européen. Cette expérience est renouvelée en Afrique, en Casamance, dans le Sud du Sénégal, dans le village de Fanghoumé qui reçoit des stagiaires danseurs professionnels ou non, venus de toute l’Europe et du monde.

Elle danse, chorégraphie et enseigne dans le monde entier et devient un réel émissaire de la Danse et de la Culture Africaine.

Avec son mari Helmut Vogt, elle fonde en 1985 à Toulouse le Studio-Ecole-Ballet-Théâtre du 3ème Monde.

Après s’être absentée de la scène pendant plusieurs années, Germaine Acogny fait en 1987 un come-back couronné de succès comme danseuse et chorégraphe en travaillant entre autre avec le chanteur Peter Gabriel pour un clip, et en créant son premier solo « Sahel ». Suivent d’autres chorégraphies. Son solo « YE’OU », créé en 1988, gagne en 1991 le « London Contemporary Dance and Performance Award ».

En 1995, elle décide de retourner au Sénégal et de construire un Centre International de Danses Traditionnelles et Contemporaines Africaines, lieu d’échange entre danseurs africains et danseurs du monde entier, et lieu de formation pour les danseurs de toute l’Afrique, afin de les mener vers une Danse Africaine Contemporaine. Une « école pour la vie », où Germaine tente de leur apprendre comment vivre ensemble, se respecter les uns les autres en tant que personne / être humain et comme membre d’une autre culture, respecter la tradition et travailler cela à travers l’expression contemporaine.

Au début de l’année 2004, la construction du Centre – appelé aussi « l’Ecole des Sables » – est terminée. Depuis 1998, des stages de formation professionnelle de trois mois pour des danseurs et/ou chorégraphes sont organisés chaque année. Environ 40 danseurs de tous les pays d’Afrique sont réunis à chaque fois pour travailler et vivre ensemble.

En 1997, Germaine Acogny est nommée Directrice Artistique de la section Danse d’Afrique en Création à Paris, fonction qu’elle assume jusqu’en septembre 2000. Durant cette période, elle est responsable du concours de danse contemporaine africaine, une plate-forme importante pour les jeunes chorégraphes Africains.

En 2005 elle est invitée comme régent à l’UCLA (Université de Los Angeles).

Son solo « Tchouraï », créé en 2001 et chorégraphié par Sophiatou Kossosko, a eu un grand succès pendant ses tournées jusqu’en 2008. Il a été représenté entre autres en France (Théâtre de la Ville, Paris), Allemagne, Belgique, Hollande, Danemark, Italie, Etats-Unis (New York, Chicago) et en Chine (dans le premier festival de danse contemporaine à Shanghaï).

En 2003/2004, elle créé la pièce “Fagaala” sur le génocide du Rwanda pour sa compagnie JANT-BI. Il s’agit d’une co-chorégraphie avec Kota Yamazaki (Japon) pour 7 danseurs Africains, une fusion entre le Butoh, la Danse traditionnelle et Contemporaine africaine. La pièce rencontre un très grand succès à travers ses tournées mondiales (Europe, Afrique, Etats Unis, Brésil, Australie, Japon).

En 2007, Germaine Acogny et Kota Yamazaki reçoivent un Bessie Award (Contemporary Dance and Performance Award) à New York pour cette chorégraphie.

La même année, son grand challenge était le travail sur la partie chorégraphique de « L’Opéra du Sahel», une importante création africaine initiée et produite par la Fondation Prince Claus (Pays Bas). La première était à Bamako en Février 2007, suivi par Amsterdam et Paris et une première tournée africaine en 2009.

En 2008, un autre travail chorégraphique important a été organisé sur une collaboration entre la compagnie Jant-Bi (7 danseurs hommes) et la compagnie Urban Bush Women (7 danseuses afro-américaines) de New York. Cette création “Les écailles de la mémoire – Scales of memory” a été créée par elle et Jawole Zollar, la directrice artistique des Urban Bush Women et a remporté un grand succès lors de ses tournées aux Etats-Unis et en Europe.

Son solo, « Songook Yaakaar » a été donné en première à la Biennale de la danse de Lyon en septembre 2010 et depuis tourne régulièrement dans le Monde entier.

Elle co-chorégraphie Afro-Dites ! Kaddu Jigeen en 2012 aux côtés de son fils Patrick Acogny.

En 2014 le chorégraphe Français Olivier Dubois crée un solo pour Germaine Acogny « Mon élue noire – Sacre no.2 » sur la musique originale du Sacre du printemps.

En 2015 sort sa nouvelle création « A un endroit du début », une collaboration avec le metteur en scène Mikael Serre, une création qui mêle danse, théâtre et vidéo. La première a eu lieu au Grand théâtre de la Ville du Luxembourg en juin 2015.

Elle ne cesse de collaborer avec des écoles et des centres de danses internationaux et donne régulièrement des masterclass.

En Janvier 2015 elle a transmis la Direction Artistique de l’Ecole des Sables à son fils Patrick Acogny.

Depuis 2021 c’est Alesandra Seutin et Wesley Ruzibiza qui ont pris la Direction Artistique.

HONNEURS ET DISTINCTIONS

Lire la suite

En 1999, Germaine Acogny est décorée comme « femme pionnière » par le Ministère sénégalais de la Famille et de la Solidarité Nationale.

Germaine Acogny est « Chevalier de l’Ordre du Mérite », « Officier des Arts et Lettres » et « Chevalier de l’Ordre de la Légion d’Honneur » de la République Française.Elle est également « Chevalier de l’Ordre National du Lion » et « Officier des Arts et Lettres » de la République Sénégalaise.

En 2004, Germaine Acogny reçoit une reconnaissance pour son travail par la Fondation pour les Arts Contemporains à New York.

En 2007, Germaine Acogny et Kota Yamazaki reçoivent un Bessie Award (Contemporary Dance and Performance Award) à New York pour cette chorégraphie

En 2008, le magazine africain « Jeune Afrique » la désigne comme l’une des 100 personnalités qui font l’Afrique.

En 2009, elle est nommée « Commandeur dans l’Ordre des Arts et des Lettres » de la République Française.

En 2012, elle est décorée « Commandeur des Arts et Lettres » de la République Sénégalaise.

En 2016, le magazine de l’Afrique la classe parmi les 50 intellectuels d’Afrique.

Le 25 Mars 2016, Germaine reçoit la distinction d’Officier de la légion D’Honneur de la République Française.

En 2018 – Germaine Acogny reçoit le prix BESSIE de New York pour sa performance exceptionnelle de son solo « Mon élue noire-sacre # 2 » et un prix du Festival international du théâtre expérimental et contemporain du Caire pour « Life time achievements » dans le domaine de la chorégraphie, du mouvement et de la danse.

En 2018 – Prix International Elsa Wolliaston – Festival Danses et Continents Noirs.

En janvier 2019, Germaine Acogny reçoit le Prix d’Excellence de la CEDEAO (Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest), catégorie Arts et Lettres.

En 2021, Elle reçoit le Lion d’Or pour « Lifetime Achievement» de la Biennale de Venise.

En juin 2022, Elle reçoit le Grand Prix de la SACD France (Droits d’auteurs).

  

   Séverine Martin

 

 

 

Séverine Martin, dirige les programmes académiques de premier cycle de Columbia University à Paris.

 Elle a obtenu son BA en 2004 à Barnard College, et son doctorat de Columbia University en 2013. Elle est aussi diplômée de l’École Normale Supérieure-Lyon (Master II obtenu en 2007). Elle a enseigné la langue et la littérature françaises à l’Université Columbia à New York. Dans le cadre des programmes de premier cycle de Columbia à Paris, elle enseigne la littérature française, en mettant l’accent sur les femmes et le genre, et des séminaires sur la France de l’Ancien Régime et des Lumières.

 Séverine a pris ses fonctions de responsable de la programmation à l’automne 2021, organisant une diversité de programmes (webinaires, séries de conférences, projections de films, conversations) en partenariat avec des entités du campus telles que le programme Alliance, La Maison Française et The European Institute. À Reid Hall, elle assure l’interface avec The Institute for Ideas and Imagination, le programme de premier cycle et les organisations culturelles et à but non lucratif locales telles que l’UNESCO, la Commission franco-américaine et l’OCDE.

 

Dominique MAZEAS

 

 

Psychologue clinicienne, Psychothérapeute, Maître de Conférences, Université Sorbonne Paris Nord, membre de la CIPPAmembre de l’Institut Contemporain de l’Enfance (ICE)

 

Anne-Sylvie PELLOUX

 

 Pédopsychiatre, Chef de Pôle Paris Centre Est Hôpitaux Saint-Maurice, membre de la CIPPA, membre de l’Institut Contemporain de l’Enfance (ICE), rédacteur en chef adjoint de la revue enfances & PSY, aux éditions érès.

Rajah SHARARA

 

 

 

 

Psychologue clinicienne, psychanalyste, Fondatrice et présidente de l’association Psyché et Art, membre adhérent de la CIPPA.

21 juin 2022 – Présentation du livre d’Annik Beaulieu

 

Annik BEAULIEU

Psychanalyste, Ostéopathe, Docteure en Psychopathologie,
Chercheuse associée à l’Université de Paris, Membre de l‘ALI et de la CIPPA

 

Pierrette POYET

Psychanalyste, psychothérapeute, Formatrice AFFOBEB (observation du nourrisson méthode Esther Bick), Membre Bureau CIPPA, Membre bureau Gerpen

Chantal LHEUREUX DAVIDSE

Maitre de conférences HDR Université Paris Cité (IHSS EP CRPMS),
Psychologue clinicienne, psychanalyste, membre de la CIPPA

Rajah SHARARA

Psychologue clinicienne, psychanalyste, Fondatrice et présidente de l’association Psyché et Art, membre adhérent de la CIPPA.

Colloque du 27 novembre 2021 Lire Freud : Psychanalyse et littérature

 

Elisabeth BIROT

Psychanalyste, membre de la Société Psychanalytique de Paris (SPP), Membre de la Commission d’enseignement de l’Institut Psychanalytique de Paris 

Pr. Sophie DE MIJOLLA-MELLOR

Psychanalyste et philosophe, Sophie de Mijolla-Mellor est professeur émérite à l’Université Paris-Diderot, présidente de l’Association Internationale Interactions de la psychanalyse A2IP et directrice de la revue Topique. Psychanalyste membre du 4ème Groupe.

Lire la suite

Elle est également l’auteur de nombreux ouvrages qui mettent en interactions la psychanalyse et les divers champs des sciences de l’homme. Elle a été co-fondatrice, avec Paul-Laurent Assoun, de la revue « Recherches en psychanalyse ». Co-fondatrice avec Alain de Mijolla de l’Association internationale d’histoire de la psychanalyse (AIHP) (1985-2005), elle en a été la Secrétaire scientifique puis la présidente à partir de 2005. Avec l’introduction de la notion d’« interactions de la psychanalyse », cette association est devenue, en 2011 et sous son impulsion, l’Association internationale Interactions de la psychanalyse (A2IP). www.sophiedemijolla.fr
 

 

John DEWITT

« Poète, psychologue clinicien et doctorant en lettres à la Sorbonne Nouvelle. Sa thèse porte sur l’œuvre du poète américain Clark Coolidge, ‘L’Unheimliche dans la poésie contemporaine américaine’. 

 

Anouk DRIANT

Psychologue clinicienne (dont IFPC), psychologue auprès du Professeur Aboulker (service d’urologie de l’Hôpital Cochin), psychanalyste (membre titulaire de la SPP) et psychodramatiste (auprès du Docteur L. Chertok à l’unité de médecine psychosomatique de l’Elan Retrouvé et du Professeur P. Jeammet à l’IMM, au CEREP-Montsouris ainsi qu’au CCTP Jean Favreau), traductrice de T. Szaz (Ed. Payot) et de D. Meltzer (Ed. Cesura), auteure de contributions aux Ed. L’Harmattan, aux Ed. PUF, à la Revue de Psychothérapie Psychanalytique et à la Revue Française de ‘Psychanalyse. Responsable de supervisions (soins palliatifs, ETAP, IAPR).

 

Armelle HOURS

Psychiatre, Psychanalyste, Membre titulaire de la SPP, membre de l’IPA, et du GLPRA (Groupe Lyonnais de psychanalyse Rhône-Alpes)
Activité clinique libérale à Lyon, et institutionnelle en région lyonnaise (protection de l’enfance, situations de maltraitance, et handicap).
Supervisions d’équipes soignantes en psychiatrie.
Co-animation de différents groupes de travail clinique au sein du GLPRA.

Derek HUMPHREYS

Médecin et Psychanalyste. Membre de la Société Internationale de Psychanalyse et Philosophie (SIPP/ISPP), Maître de conférences en psychopathologie clinique à l’université Paris 13 et membre de l’unité transversale de recherches psychogenèse et psychopathologie (UTRPP).  

Lire la suite

Co-responsable du séminaire « jeu, fantasme, création » adressé notamment aux étudiants du master Arts et Lettres, EHESS (creation) il a été récemment professeur invité (FACSO, universidad de Chile). Après avoir soutenu une thèse sur la question du somatique en psychanalyse, notamment sur les maladies auto-immunitaires (https://www.theses.fr/086831313), il a développé une clinique et une recherche autour de la petite enfance et sur les dispositifs d’accueil permettant de travailler avec les liens précoces. Plus récemment, ses recherches, en lien avec un travail de supervision d’équipes d’intervention mobile (Charonne-Oppélia, Croix Rouge Française) ont porté sur les migrations et la grande précarité (https://pos2016.hypotheses.org/a-propos). Son habilitation à diriger des recherches s’est centré sur l’inventivité de la psychanalyse, précisément à partir de la possibilité de créer des dispositifs cliniques face aux situations de souffrance spécifiques auxquelles nous confronte la pratique contemporaine. http://www.univ-paris13.fr/utrpp/ humphreysmanterola@sorbonne-paris-nord.fr https://www.researchgate.net/profile/Derek_Humphreys https://derekhumphreys.wordpress.com
 

 

Pr. Alberto KONICHECKIS

Psychologue Clinicien, Psychanalyste
Professeur émérite en Psychologie Clinique et Psychopathologie de l’Université de Paris
Membre de la Société Psychanalytique de Paris (SPP)

Lire la suite

Membre de la Société Européenne pour la Psychanalyse de l’Enfant et de l’Adolescent (SEPEA) Membre de la Société Française de Thérapie Familiale Psychanalytique Président du Groupe d’Etudes en Clinique Psychanalytique (GECP), à Aix-en-Provence

Piotr KZRAKOWSKI

Docteur en Psychologie Clinique, membre de la SPP et de l’Institut de Psychanalyse et de Psychothérapie de Varsovie. Il est lauréat de l’International Journal of Psychoanalysis (IJP) Awards 2020 sur l’impact du COVID 19.

Lire la suite

Anciennement chargé de cours à Paris V, il a écrit de nombreux articles et participe fréquemment aux manifestations scientifiques internationales. Il est membre du Board de l’IJP ainsi que de la rédaction de la Revue Française de Psychanalyse. Il exerce en cabinet libéral ainsi que dans une Maison de Santé Pluri professionnelle Universitaire à Montigny le Bretonneux, auprès d’enfants et adultes.https://www.mspu-montigny.fr
 

Anooradha RUGHOONUNDUN

« Anooradha Rughoonundun a une formation de metteuse en scène (INSAS, Bruxelles) et de comédienne (Arts en Scène, Lyon). Sa pratique artistique s’articule autour de l’écriture, la mise au plateau de ses textes et la création collective pluridisciplinaire, et s’oriente actuellement vers le chant. Par l’écriture, elle explore des façons de dire les tabous liés au corps, la mort et/ou la violence.

Lire la suite

Sa pièce Cytotec, récit d’un avortement clandestin par un astronaute, reçoit un prix d’écriture dramatique de l’Union européenne à l’île Maurice en 2015. En 2016, elle écrit et met en scène Autopsie, une courte partition de gestes et paroles qui actent la mort, (carte blanche INSAS). Entre 2015 et 2017 elle chante comme choriste dans le groupe bruxellois de musique afro-colombienne Turikumwe. En 2018, elle crée avec une violiste de gambe un duo musical à partir de son texte Canne à sel, poème narratif où la question de l’héritage colonial entre en collision avec celle du deuil. En 2020, elle crée le solo Manama (13 août), rituel parlé-chanté d’après une œuvre de son père. Son texte Le Corps des vieux, récit documentaire et poétique d’une aide à domicile auprès de personnes âgées, est mis en lecture en 2021 au Festival d’écritures dramatiques contemporaines Regards croisés. En 2018, elle co-fonde Makrâl, collectif pluridisciplinaire avec lequel elle est actuellement en cours de création de Bois-des-dames, spectacle immersif en forêt sur les sorcières. Féministe, elle est également formée et a exercé comme écoutante à la vie sexuelle et affective en Planning familial. Elle vit dans la montagne. » https://www.theatre-contemporain.net/biographies/5ce287f913177/

Rajah SHARARA

Psychologue clinicienne, psychanalyste, Fondatrice et présidente de l’association Psyché et Art, membre adhérent de la CIPPA.

Clara SIMPSON

Comédienne, enseignante. Clara Simpson est une comédienne bilingue, d’origine irlandaise. Formée à Dublin, puis à Paris (Classe libre, Cours Florent) elle a longtemps travaillé en tant qu’artiste associée au Tnp, Villeurbanne. Aujourd’hui elle partage son temps entre les deux pays, tournant dans plusieurs spectacles de la célèbre compagnie ‘Dead Centre’. 

Colloque du 22 mai 2021 Psychanalyse et cinéma : Deux fenêtres sur le monde intérieur ?

 

Jean-Pierre AMÉRIS

Né à Lyon en 1961.
Diplômé de l’IDHEC (1984-1987)
Chevalier Dans l’Ordre des Arts et des Lettres

Il se prend de passion très tôt pour le cinéma et se met en tête dès l’adolescence de devenir réalisateur de films.

Lire la suite

Entre 1980 et 1984 il tourne trois courts-métrages à Lyon tout en travaillant en intérim. En 1984, il monte à Paris pour faire l’IDHEC, « ancêtre » de la FEMIS.Ses études achevées, il « redescend » à Lyon où, en 1987, toujours produit par Daniel CHARRIER et la société CLC, il tourne un court-métrage intitulé « Intérim », où il prend pour décors des usines dans lesquelles il avait travaillé. Le film obtient le Grand Prix du Festival de Clermont-Ferrand en 1988. Il se lance avec la scénariste Caroline Bottaro dans l’écriture de son premier long-métrage, « Le bateau de mariage », une adaptation d’un roman de Michel Besnier. De nouveau produit par Daniel Charrier et la CLC, le film est tourné dans la Loire à l’été 1992. Il sort sur les écrans en Janvier 1994 après avoir été présenté au festival de Berlin et obtenu le Prix de la Jeunesse au festival de Tübingen. En 1994, il tourne pour la télévision un épisode de la série « Les enfants du juge », « Le braqueur solitaire », avec Frédéric Pierrot et Ariane Ascaride. A l’occasion des cent ans du cinéma, il tourne en 1995 pour l’Institut Lumière un documentaire sur les frères Lumière intitulé « Le voyage des cinéastes ». En 1995 il tourne à Saint-Etienne « Les aveux de l’innocent », scénario original inspiré d’un fait-divers, écrit avec Caroline Bottaro et Jean-Louis Benoït. Le film est de nouveau produit par Daniel Charrier et la CLC. Il est interprété par Bruno Putzulu, Elisabeth Depardieu, Jean-François Stévenin. Le film obtient plusieurs prix au festival de Cannes 1996 : le Prix de la Semaine de la Critique, le Prix de la Jeunesse et le Grand Rail d’Or décerné par l’association des cheminots cinéphiles. Il enchaîne ensuite deux films pour la télévision : « Madame Dubois, Hôtel Bellevue », avec Micheline Presle, pour France 3 en 1996, puis « L’amour à vif », sur la violence conjugale, avec Samuel Le Bihan et Sophie Aubry, pour M6 en 1997. Retour au cinéma en 1998 avec son troisième long-métrage, « Mauvaises fréquentations », produit par Philippe Godeau pour la Pan-Européenne. Le film est tourné à Grenoble et est interprété par Maud Forget, Lou Doillon, Robinson Stévenin… C’est le début d’une longue collaboration avec le producteur Philippe Godeau pour lequel il réalise en 2000 « C’est la vie », inspiré de « La mort intime » de Marie de Hennezel. Le film est tourné dans le Var dans un centre de soins palliatifs et mêle véritables malades en fin de vie et comédiens parmi lesquels Jacques Dutronc, Sandrine Bonnaire, Emmanuelle Riva…  Lire la suite de sa biographie détaillée en téléchargement PDF Filmographie complète de Jean-Pierre Améris en PDF

Amélie de CAZANOVE

Psychologue clinicienne et psychanalyste, membre de la Société Psychanalytique de Paris (SPP). A co-fondé et co-anime depuis 14 ans les « Rencontres Cinéma et Psychanalyse ».
A également co-fondé la Revue en ligne « Les Enfants de la Psychanalyse »  www.lesenfantsdelapsychanalyse.com

 

Jean-François GOUIN

Psychanalyste. Membre de la Société Psychanalytique de Paris(SPP).

Psychodramatiste. Membre du comité de rédaction de la Revue Française de Psychanalyse.

 

 

Pr. Alberto KONICHECKIS

Psychologue Clinicien, Psychanalyste
Professeur émérite en Psychologie Clinique et Psychopathologie de l’Université de Paris
Membre de la Société Psychanalytique de Paris (SPP)

Lire la suite

Membre de la Société Européenne pour la Psychanalyse de l’Enfant et de l’Adolescent (SEPEA) Membre de la Société Française de Thérapie Familiale Psychanalytique Président du Groupe d’Etudes en Clinique Psychanalytique (GECP), à Aix-en-Provence

 

Sylvie PONS-NICOLAS

Psychiatre-Psychanalyste – membre titulaire formatrice à la SPP.
Après avoir été chargée de cours à Paris VII dans un D.U de psychosomatique, elle a travaillé comme psychanalyste dans un BAPU (Bureau d’aide psychologique universitaire) 

Delphine SCOTTO DI VETTIMO

Maître de Conférences en Psychopathologie Clinique – HDR – Laboratoire de Psychopathologie Clinique : Langage et subjectivité – LPCLS E.A. 3278 –
U.F.R. ALLSH Pôle de Psychologie
Psychologue clinicienne, psychanalyste, Maître de Conférences H.D.R. en Psychopathologie Clinique à Aix-Marseille Université.

Lire la suite

Ses travaux de recherche universitaire portent d’une part, sur une étude psychopathologique et psychanalytique de la honte dans un contexte de traumatisme (maltraitance, inceste, violence sexuelle et situations dites « extrêmes ») chez l’enfant et l’adulte ; d’autre part, sur le dialogue fécond entre psychanalyse et art, plus particulièrement à la lumière de l’œuvre de la peintre mexicaine Frida Kahlo. Ses axes de recherche se déclinent autour de la question du corps, du féminin, de la féminité et de la grossesse sous son angle pathologique. Sont interrogés les enjeux et les fonctions de la sublimation, du processus créatif à travers la peinture mais aussi du lien intime existant entre la vie et l’œuvre de l’artiste. En s’appuyant sur ces productions picturales, ce travail propose de mettre en exergue le point de bascule ayant pour ressort le statut équivoque du traumatisme (structurel, réel ou fantasmatique), fantasme inconscient et non-dits de l’œuvre.
 

Rajah SHARARA

Psychologue clinicienne, psychanalyste, Fondatrice et présidente de l’association Psyché et Art, membre adhérent de la CIPPA.

Marie SIRJACQ

Psychanalyste (Société Psychanalytique de Paris), psychosomaticienne (IPSO)
www.ipso.marty.org

Colloque du 19 Décembre 2020 Exister sans identité – Le traumatisme de l’inquiétante étrangeté

AIDE et ACTION

Denise KIAUDIO
Kotia KONE

Bernard GOLSE

Pédiatre, Pédopsychiatre et Psychanalyste (Membre de l’Association Psychanalytique de France), Bernard GOLSE est ancien chef de service de Pédopsychiatrie de l’Hôpital Necker-Enfants Malades à Paris et Professeur émérite de Psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent à l’Université René Descartes (Paris V).

Lire la suite

Après des études de linguistique, une thèse de sciences et un doctorat de biologie humaine consacrés  à l’approche  des processus psychotiques précoces,  il devient médecin-chef de l’Hôpital de jour pour très jeunes enfants autistes et psychotiques que le Professeur Michel SOULE avait créé à l’Institut  de Puériculture de Paris, fonction qu’il exercera de 1983 à 1993. Spécialiste du développement précoce et des niveaux archaïques du fonctionnement psychique, il s’intéresse tout particulièrement à la mise en place de la psyché chez l’enfant et à l’instauration des processus de sémiotisation et de symbolisation. Les relations entre la musique et les racines du langage lui importent au plus haut point. Ancien membre du Conseil Supérieur de l’Adoption, il a été, de 2005 à 2008, Président du Conseil National pour l’Accès aux Origines Personnelles (CNAOP). Il a été membre de l’exécutif de la IACAPAP (Association Internationale de Psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent et des Professions Affiliées) de 1998 à 2004. Il préside l’Association Pikler Loczy-France depuis 2007 et, depuis 2009, il préside l’Association de Formation des Psychothérapeutes Psychanalytiques de l’Enfant et de l’Adolescent (AFPPEA) au sein de l’EFPP (European Federation of Psychoanalytic Psychotherapies). Il est membre fondateur et Président depuis 2014 de l’AEPEA (Association Européenne de Psychopathologie de l’Enfant et de l’Adolescent). Avec Serge LEBOVICI, aux côtés duquel il a travaillé pendant de nombreuses années et dont il a été le conseiller spécial au sein de la WAIPAD (appellation ancienne de la WAIMH), il a fondé en 1994 le groupe francophone d’études et de recherches en matière de santé mentale du nourrisson, groupe officiellement affilié à la WAIMH (Association Mondiale pour la Santé Mentale du Bébé). Dans ce cadre, il a participé à plusieurs groupes d’études internationaux dont un sur l’impact de l’observation directe des bébés sur la psychanalyse et les psychanalystes qu’il a lui-même coordonné pendant plusieurs années. Il anime actuellement tout un courant de recherches dans le champ de la Psychiatrie Périnatale, courant qui vise à prendre en compte l’ensemble des acquis des neurosciences et de la psychologie développementale sans renoncer, pour autant, aux fondements de la réflexion métapsychologique. Sur le plan éditorial, Bernard GOLSE fait aujourd’hui partie du comité de rédaction de l’Encyclopédie Médico-Chirurgicale et de la revue « La Psychiatrie de l’Enfant », et il est co-directeur de la collection « Le fil rouge » des Presses Universitaires de France, en collaboration avec Gilbert DIATKINE et Philippe JEAMMET. Sa co-fondation de la collection multimédia « A l’aube de la vie » avec Serge LEBOVICI, collection qu’il dirige aujourd’hui, reflète l’importance de tout ce que sa formation doit à l’école psychanalytique française et, dans le champ de psychopathologie précoce, à des maîtres prestigieux comme Michel SOULE et Serge LEBOVICI.   Il a reçu à Prague, en 2016, le Prix « Serge Lebovici » de la WAIMH et il a été élu Professeur émérite de Psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent à l’Université Paris Descartes en 2018.

Laurence DUMONT

Députée du Calvados, co-présidente de la mission d’information de la Commission des Affaires étrangères sur les enfants non enregistrés à l’état civil, membre à l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (A.P.F.) et à l’Union Interparlementaire (U.I.P.).

Lire la suite

Initialement professeur de mathématiques, Laurence DUMONT a été Chargée de mission auprès du Président du groupe socialiste du Sénat. Elle a auparavant été en charge des questions européennes pour les groupes socialistes du Sénat et de l’Assemblée nationale et Chef de cabinet de Théo Braun, Ministre délégué chargé des personnes âgées de 1988 à 1990. Elle a été commissaire à la CNIL (Commission Nationale Informatique et Libertés) d’octobre 2012 à mai 2017. Laurence DUMONT est députée depuis juin 2007. Depuis sa dernière réélection en juin 2017, elle est Présidente du Groupe d’amitié France-Guinée. Elle travaille particulièrement sur les questions liées à l’enfermement, à la protection des données personnelles et à la reconnaissance des enfants sans identité (non déclarés à l’état civil). Elle est également membre de la Section française de l’Assemblée parlementaire de la francophonie (A.P.F.), membre du Groupe français de l’Union interparlementaire (U.I.P.) et membre du Comité des droits de l’Homme des parlementaires de l’U.I.P. Sur la question des enfants sans identité, après avoir organisé un colloque à l’Assemblée nationale en avril 2016, elle a présenté un rapport et une proposition de résolution adoptés par l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (A.P.F.) lors de sa 41ème Assemblée plénière à BERNE en juin de la même année. En 2018, elle a présenté pour la délégation française de l’Union Interparlementaire (U.I.P.) un point d’urgence sur la question des enfants sans identité. Depuis 2016, elle organise, en partenariat avec le Rectorat de Caen-Normandie, un appel à projets auprès des collégiens et lycéens de son département pour créer des outils de communication visant à faire connaître cette problématique. Elle co-préside la mission d’information de la Commission des Affaires étrangères créé sur ce sujet et qui a commencé ses travaux en janvier 2019

Mina Hing

Jean-François GOUIN

Psychanalyste. Membre de la Société Psychanalytique de Paris (SPP).
Psychodramatiste. Membre du comité de rédaction de la Revue Française de Psychanalyse.

Rajah SHARARA

Psychologue clinicienne, psychanalyste, Fondatrice et présidente de l’association Psyché et Art, membre adhérent de la CIPPA.

Monique LAURET

Psychiatre, psychanalyste. Membre de la SPF Paris et de la Fondation Européenne de la psychanalyse. Membre du Conseil scientifique du CAPRI.

Transmets et enseigne la psychanalyse, en France, en Europe et en Chine. Ses axes de pensée et de recherche sont les questions d’Éthique, de réflexion sur nos sociétés et de transmission de la psychanalyse.

Michel WELTERLIN

Producteur du documentaire « Les enfants fantômes, un défi pour l’Afrique » (Compagnie Taxi-Brousse)

Lire la suite

Le 20 juin dernier, l’association Enfance Majuscule récompensait les programmes diffusés sur les chaînes françaises qui permettent de faire avancer les droits de l’enfant. Ils ont remporté lors de cette cérémonie le prix attribué au meilleur documentaire tourné à l’étranger autour du film « Enfants Fantômes, un défi pour l’Afrique », co-produit avec LCP et Canal+ Michel Welterlin a présenté en avant-première, jeudi 17 mai 2018, son documentaire « Les enfants fantômes, un défi pour l’Afrique » au Mémorial de Caen. Le film a été également diffusé sur Canal + Afrique et sur La chaîne parlementaire. À Caen, il a été précédé d’un échange avec des collégiens et lycéens sensibilisés à ce sujet par la députée Laurence Dumont. ​Clément ALLINE : Réalisateur documentaire «Les Enfants fantômes, un défi pour l’Afrique»