21 juin 2022 – Présentation du livre d’Annik Beaulieu

Annik BEAULIEU

Ouvrage
BEAULIEU A, Prévenir l’autisme du bébé à risque, Une approche corporelle et relationnelle, Erès, Toulouse, 2021.
Site Eres https://www.editions-eres.com/ouvrage/4808/prevenir-lautisme-du-bebe-a-risque

Lire la suite

Chapitre de livre

BEAULIEU, A, « La spécificité de l’ostéopathie dans la prise en charge transdisciplinaire du bébé à risque d’autisme », in Des troubles sensoriels aux stratégies thérapeutiques, Autisme et psychanalyses IV, Eres, Toulouse, 2021.

Articles

BEAULIEU A, « La douleur du nourrisson : une entrave à la relation et à la construction psychique », Corps & Psychisme, no 78, à paraître en 2022. Coordination du Journal Français de Psychiatrie, vol 49, No. 2 2020

BEAULIEU A. « Naître à crédit : Les effets de la relation sur la formation du cortex moteur », Journal Français de psychiatrie, vol 49, no 2, 2020.

BEAULIEU A. « Editorial », Journal Français de Psychiatrie, vol 49, no 2, 2020. BEAULIEU A. « Présentation du numéro », Journal Français de Psychiatrie, vol 49, no 2, 2020.

BEAULIEU A. « Entretien avec un père d’enfant autiste » Journal Français de Psychiatrie, vol 49 no 2, 2020.

BEAULIEU A. « Ming 命, le Désir et l’éthique. La dialectique entre Ming 命 et Xing 性 », Journal français de psychiatrie, vol. 48, no. 2, 2019, pp. 115-123.

BEAULIEU A « La possibilité d’inscription du signifiant peut-elle être liée à la texture du corps du bébé ? », Journal français de psychiatrie, vol. 46, no. 2, 2017, pp. 149-152.

BEAULIEU A, LHEUREUX DAVIDSE C, « L’hyperbilirubinémie modérée : détecter des signes discrets… pour éviter la pente autistique », Recherches en psychanalyse, vol. 26, no. 2, 2018, pp. 142a-153a.

BEAULIEU A, LHEUREUX DAVIDSE C, « Moderate Hyperbilirubinemia. Detecting Slight Signs in Order to Avoid a Slide into Autism », Research in Psychoanalysis, vol. 26, no. 2, 2018, pp. 142-153.

 

Image Indisponible

Chantal LHEUREUX DAVIDSE

BEAULIEU A., LHEUREUX-DAVIDSE C., « Hyperbilirubinémie modérée : détecter des signes discrets… pour éviter la pente autistique », Recherches en psychanalyse, 2019

Lire la suite

LHEUREUX-DAVIDSE Chantal, « Les réflexes toniques des personnes autistes, un tremplin pour construire un accès à la rencontre et à la symbolisation », in Corps et symbolisation, Cliniques méditerranéennes, n° 97, mars 2018, p. 49-64

LHEUREUX-DAVIDSE Chantal, « Emergences du langage en psychothérapie. Des écholalies aux dialogues internes, vers un langage plus adressé et communicatif », La Psychiatrie de l’enfant, n°61-1-2018, p. 45-65

LHEUREUX-DAVIDSE Chantal, « L’étonnement partagé face à des événements sensoriels avec des personnes autistes », in Corps, trauma et processus créateurs, Cliniques méditerranéennes, sous la dir. de S. Le Poulichet, n° 91, 2015, 67-80

LHEUREUX-DAVIDSE Chantal, « Sensorialité et conquête du moi corporel chez de jeunes autistes »,  Le sensoriel, Revue Adolescence, 2014, 4, 32-4, 821-833

LHEUREUX-DAVIDSE Chantal, « Vitesse, déplacement et transparence des êtres fantomatiques et des personnes autistes », L’enfant et ses fantômes, sous la dir. de S. Le Poulichet, Cliniques méditerranéennes, 2012/2, n° 86, 71-83

LHEUREUX-DAVIDSE Chantal, « La mise en mouvement dans la pensée magique », La pensée magique, Cliniques Méditerranéennes, n° 85, 2012, 7-22  BARRAL Armelle, BEN YOUSSEF Radhia,

LHEUREUX-DAVIDSE Chantal, VARRO Christiane, « Emergences du langage dans le suivi d’enfants autistes en psychothérapie », Psychiatrie de l’enfant, Paris : PUF, vol. LIII, 2/2010, 509-545

LHEUREUX-DAVIDSE Chantal, « Jouer avec les mouvements, les vibrations et les rythmes dans l’émergence de la voix », Champ psychosomatique, La Voix, n°48, 2007, Paris : L’Esprit du temps, 185-203 

LHEUREUX-DAVIDSE Chantal, « Hypocondrie, paradoxalité et intensité inéprouvable », in Champ psychosomatique, Erès, éditions L’Esprit du temps, n°39 sur L’hypocondrie, 2005, 67-80 

LHEUREUX-DAVIDSE Chantal, « Autisme et addictions », in L’informe et l’archaïque, Recherches en psychanalyse, n°3, éditions l’Esprit du temps, mai 2005, 31-42    BARABE N.,

LHEUREUX-DAVIDSE C Chantal, « La question de la réversibilité du démantèlement chez un adulte autiste », in Cliniques méditerranéennes, n°70, 2004, 287-306       

LHEUREUX Chantal, L’autisme infantile ou le bruit de la rencontre. Contribution à une clinique des processus thérapeutiques, Paris : L’Harmattan, 2003, 342

21 juin 2022 – Présentation du livre d’Annik Beaulieu

 

Annik BEAULIEU

Psychanalyste, Ostéopathe, Docteure en Psychopathologie,
Chercheuse associée à l’Université de Paris, Membre de l‘ALI et de la CIPPA

 

Pierrette POYET

Psychanalyste, psychothérapeute, Formatrice AFFOBEB (observation du nourrisson méthode Esther Bick), Membre Bureau CIPPA, Membre bureau Gerpen

Chantal LHEUREUX DAVIDSE

Maitre de conférences HDR Université Paris Cité (IHSS EP CRPMS),
Psychologue clinicienne, psychanalyste, membre de la CIPPA

Rajah SHARARA

Psychologue clinicienne, psychanalyste, Fondatrice et présidente de l’association Psyché et Art, membre adhérent de la CIPPA.

21 juin 2022 – Présentation du livre d’Annik Beaulieu

 

Prévenir l’autisme du bébé à risque
Une approche corporelle et relationnelle

 

Préface de Bernard Golse

Il est maintenant admis que le trouble du spectre autistique est neurodéveloppemental, résultat d’une interaction complexe entre les facteurs génétiques et environnementaux. Les films familiaux d’enfants qui sont devenus autistes montrent que les bébés à risque ont dès la naissance une motricité désorganisée et difficilement compréhensible pour les parents : pauvreté de la motricité involontaire, appelée « mouvements généraux », absence de mouvements Fidgety, ces petites rotations charmantes des mains, absence de fluidité dans l’ondulation continue du corps. Ces caractéristiques ont des répercussions sur la façon dont on porte et manipule le bébé, et probablement aussi sur la façon dont les mouvements du bébé prennent sens pour son parent. Ils ont une haute valeur prédictive sur le devenir neurologique des nourrissons.

A partir de sa thèse de doctorat, étayée sur son expérience d’ostéopathe de nourrissons, de rééducation périnéale auprès de mères et de psychologue psychanalyste des interactions précoces parents-bébé, Annik Beaulieu livre ici un travail qui fera date. Elle montre l’importance d’un diagnostic non pas précoce mais précocissime (avant 3-5 mois) et la nécessité d’une prise en soins d’emblée transdisciplinaire des bébés à risque d’autisme et de leurs parents. Au fil des cas cliniques évoqués, elle illustre comment les premiers liens avec les parents, depuis le corps-à-corps jusqu’aux interactions précoces, peuvent en bénéficier.

Mardi 21 juin 2022 – 21 H

En Visio Conférence

PROGRAMME

 

Rajah Sharara : Psychologue clinicienne, psychothérapeute, psychanalyste, membre de la CIPPA : Présentation des intervenants

Annik BEAULIEU, Psychanalyste, Ostéopathe, Docteure en Psychopathologie, Chercheuse associée à l’Université de Paris, Membre de l’ALI et de la CIPPA :
Comment les difficultés d’organisation corporelle des bébés à risque d’autisme peuvent-elles venir perturber les premiers liens avec les parents, depuis le corps-à-corps jusqu’aux interactions précoces ? L’auteur montre qu’une prise en charge précocissime et transdisciplinaire peut prévenir le glissement vers une pente autistique.

Chantal LHEUREUX DAVIDSE, Maitre de conférences HDR Université Paris Cité (IHSS EP CRPMS), Psychologue clinicienne, psychanalyste, membre de la CIPPA ; Discutante

Pierrette POYET, Psychanalyste, psychothérapeute, Formatrice AFFOBEB (observation du nourrisson méthode Esther Bick), Membre Bureau CIPPA, Membre bureau Gerpen : Discutante

AVEC LA PARTICIPATION DE
  • Annik BEAULIEU
  • Chantal LHEUREUX DAVIDSE
  • Pierrette POYET,
  • Rajah SHARARA